Le Temps-Chouquette

Tout d’abord, je te souhaite un Joyeux Noël !

Je me suis demandé si j’allais faire une trêve aujourd’hui, mais cette semaine est précieuse puisqu’elle t’invite à utiliser les 5 langages de l’Amour pour stimuler l’estime que tu as de toi. Ce jour pourrait marquer la trêve de bien de choses en ce monde, mais il ne devrait en aucun affecter notre élan de la semaine. Bien au contraire, nous voici face à une belle preuve de notre capacité à nous dépasser : ce que les parents font pour leurs enfants en cette période est d’une transcendance remarquable (avec une mention spéciale pour les grands-parents). Le Père-Noël, qu’il soit représenté par un petit bonhomme rondouillet et barbu ou par une Energie Vive qui inonde le monde, est un sacré coach !

Nous avons déjà commencé à alimenter notre estime personnelle avec les services que tu peux te rendre et les cadeaux que tu peux t’offrir. Passons au langage préféré de la plupart des gens (selon les enquêtes menées de-ci, de-là) : le Temps de Qualité

Je vais ouvrir une petite parenthèse qui a son importance : si tu lis le livre de Gary Chapman en français, tu trouveras les mots «Moments de Qualité»… C’est une très mauvaise traduction des mots «Quality Time», qui désigne un concept cher à la littérature américaine, en particulier dans les livres de Développement Personnel.

Un moment, c’est quelque chose de bref. Plus long qu’un instant mais dans notre esprit (et du point de vue étymologique aussi), ça reste bref… De plus, outre sa courte durée, le «moment» évoque quelque chose d’inéluctable et de difficile à contrôler. Il faut profiter de ce moment avant qu’il ne s’échappe… Saisir l’instant… On y sent presque du désespoir !

Si en matière de coaching, saisir les opportunités est un incontournable, provoquer les opportunités représente une bien meilleure pratique. L’expression «Quality Time» est de ce niveau d’engagement, et il me paraît absurde de lui comparer les «moments de qualité», comme il est absurde de comparer un acteur à un spectateur. Cependant, tout bon acteur a commencé par être spectateur, et les excellents acteurs continuent à s’accorder des moments où ils assistent à des spectacles. Il y a donc une belle alchimie à gérer entre les Moments de Qualité d’une part, et le Temps de Qualité d’autre part.

Je te propose un texte pour illustrer cette alchimie.

Attention : l’incompréhension de ce texte par mon auditoire (notamment sur le lieu de passage appelé «Facebook») provoque chez moi une certaine douleur. Je vais donc faire en sorte que ce ne soit pas le cas ici :

En aucune manière, ce texte ne doit être lu sous le prisme du père qui se la raconte pour se faire mousser par ses amis. Que tu trouves cela bien ou pas de se gargariser en public pour montrer à quel point on est intelligent, beau, bon, ou autre, oublie ça en ce qui me concerne ! Je n’écris pas pour briller dans ce bas monde, j’écris pour faire briller ce monde merveilleux qui aspire à s’élever encore.

Si tu trouves qu’il y a quelque chose d’applaudissable dans ce qui suit, le but du jeu n’est pas de m’applaudir, mais de t’inspirer de l’action qui te donne cette Energie afin de la mettre en pratique dans ta propre vie (à ta façon bien sûr), puis de t’applaudir toi-même !

C’est au moment où tu t’applaudis que tes applaudissements me vont droit au cœur.

Comprends par-là que ma fonction est d’accompagner les héros et les héroïnes de ce monde. A chaque fois qu’on m’applaudit en s’inclinant, je perds du terrain. A chaque fois qu’on applaudit mon action et qu’on s’en inspire, je gagne du galon…

C’est donc Toi que j’accompagne à travers mes publications. Celle qui suit est faite pour t’inviter au Temps Agréable, autrement appelé :

Temps-Chouquette

J’accompagne ma fille au collège. Comme il fait soleil, nous décidons d’y aller à pieds. Sur le chemin, nous révisons quelques techniques de mémorisation et des méthodes de calcul mental.

20 minutes plus tard, arrivés près du collège, je l’embrasse et je repars dans le sens inverse. Je transpire la Gratitude…

Soudainement j’entends la voix de ma fille derrière moi :

– Papa, papa !

Elle pleure ! Elle sanglote même…

– Mais qu’est-ce que tu as ?

– J’ai oublié mon carnet de correspondance !

– Et c’est pour ça que tu pleures ? Tu m’as fait peur !!!

– Mais tu ne te rends pas compte… C’est une catastrophe !

– Calme-toi ma chérie. Au pire, qu’est-ce que tu risques ?

– Je ne sais pas !!!

– Est-ce qu’ils vont te pendre au milieu de la cour devant toute la classe ?

– Non mais papa, mais tu ne te rends pas compte !!!

– Viens avec moi !

Nous nous dirigeons vers l’établissement. Lévanah a le cœur à 200 à l’heure. J’essaye de la rassurer du mieux que je peux. J’entre avec elle dans le bureau de la vie scolaire. Je m’adresse à la surveillante :

– Bonjour

– Bonjour Monsieur

– Ma fille a oublié son carnet de correspondance à la maison. Comment ça se passe ?

– Malheureusement elle aura 2 heures de retenue.

– Ah… Et est-ce que je peux faire quelque chose pour lui épargner ça, puisque je suis là ?

– Non. Le règlement est le même pour tout le monde.

– Ah… Et si elle revient avec moi à la maison pour récupérer son carnet de correspondance, et je lui fais un mot d’absence ?

– Euh… Dans ce cas elle n’aura pas de sanction

– Elle va juste rater son cours d’histoire…

– Oui…

– Bien ! Lévanah, viens ma chérie, on rentre à la maison récupérer ton carnet, et tu n’auras qu’une heure d’arts-plastiques cet après-midi.

Nous sortons de l’école. Lévanah rit aux éclats…

10 minutes plus tôt c’est tout un monde qui s’écroulait. J’aime la résilience des enfants… Pour m’assurer qu’elle soit totale, je m’arrête dans une boulangerie et je lui achète des chouquettes.

Avant de commenter

Au début de cette histoire, tu peux lire que je profite d’un Temps Agréable que j’ai créé avec ma fille. C’est un moment optimiste et haut en couleurs. Au moment où je lui lâche la main, elle rejoint pour un instant un monde qui contraste terriblement avec celui qu’elle vient de quitter. Un impondérable pourrait plomber ce temps de qualité, et elle court vers moi parce qu’elle sent que je suis LA personne qui saura transformer ce plomb en or. Elle ne sait pas COMMENT, mais elle sait POURQUOI j’existe…

Si elle avait le moindre doute, s’il était dans mes habitudes de la laisser assumer seule ses erreurs, face à des adversaires qui suivent des procédures fermes et indiscutables, elle n’aurait pas couru vers moi. Elle aurait baissé la tête et serait entrée dans ce lieu d’injustice en s’excusant d’être…

Je suis donc pour elle, la seule personne de Pouvoir qui va lui épargner l’humiliation de s’excuser d’être… Et ce, non pas parce que je suis l’ennemi numéro 1 de l’Education Nationale (comme le suppose la majorité de mes amis Facebook – souvent en projetant leur propre haine -), mais parce que j’incarne le Temps-Chouquette ! Mon but n’était pas de m’opposer à cette institution (sinon, je n’aurais même pas pris un petit moment pour tenter une médiation), ma mission est de créer du Temps-Chouquette et de le prolonger !

Je profite donc de l’opportunité pour créer un Moment de Qualité à l’intérieur de mon monde, fait de Temps de Qualité.

Si tu veux devenir un super-héros du Temps-Chouquette, je te donne rendez-vous jeudi à 21h00 autour de cette belle mission. Pour les inconnus, ce webinaire s’intitule PROJETS++ (c’est plus facile à vendre). Mais entre toi et moi, ce sera TEMPS CHOUQUETTE++.

A++

Stéphane

0 0 vote
Évaluation de l'article