Mutisme…

En analysant les commentaires laissés depuis hier, j’ai pu relever trois thèmes principaux dans ce que ce confinement apporte de positif à ceux qui ont commenté :

  • De meilleures relations avec ses proches, davantage d’écoute et de patience
  • Un meilleur rapport à la Nature
  • Une relation au travail qui change, avec parfois des idées nouvelles

Ceci-dit, le nombre de commentaires sous l’article d’hier est très faible. Cet article semble donner du fil à retordre aux commentateurs spontanés. Alors plutôt que de t’inciter à commenter, j’aimerais que nous parlions de ton silence, sachant que comme d’accoutumée, ce qui résultera d’un tel échange dépassera largement le cadre de ce programme. Il te sera utile DANS LA VRAIE VIE.

Je m’explique :

L’une des raisons pour lesquelles tu n’as pas commenté hier pourrait venir du fait que tu te sentirais mal à l’aise d’évoquer des choses positives alors que prés de 25.000 personnes ont perdu la vie en France, et que ta ville, ton pays, ton monde… se dégradent psychologiquement et économiquement ! Tirer ton épingle du jeu pourrait te paraître indécent, un peu comme si tu faisais insulte à ceux qui souffrent et ceux qui les soutiennent…

Oublions pour un instant ce programme et projetons-nous dans la vraie vie, dans TA VIE : est-ce un sentiment que tu alimentes souvent ? Un sentiment qui te dit que tu ne dois pas profiter de la vie, parce que d’autres souffrent pendant que tu profites… Si oui, ce sentiment coupable qui t’accompagne est bien plus intéressant à explorer (et à réduire) qu’un commentaire optimiste forcé…

Bien sûr, la raison que j’évoque ci-dessus n’est qu’un exemple. Tu pourrais exprimer d’autres résistances qui t’empêchent de commenter un tel article. Et chacune de ces raisons pourrait faire l’objet d’une nouvelle publication, voire d’un webinaire tout entier sur le sujet, car ce que tu pourrais exprimer, beaucoup de gens le pensent sans oser le dire…

Tu pourrais donc Etre Utile Au Monde grâce à un simple commentaire qui ouvrirait la voie sur un sujet pertinent.

Si je me réfère à mon exemple, je pourrais proposer un webinaire intitulé :

La culpabilité, l’ennemie numéro 1 de l’action ! Comment remplacer la culpabilité par des sentiments vecteurs d’action

Comme tu le vois ça dépasse largement le cadre de l’article d’hier, et ton mutisme, une fois dépassé, pourra être utile à bien des vies. Ca aussi, c’est du Coaching ! Il ne s’agit pas de commenter sous le prisme du béni-oui-oui, mais tout simplement d’être honnête (et respectueux bien-sûr).

Alors je te propose 2 actions au choix aujourd’hui :

  • Commente l’article d’hier, parce que tu as eu le temps d’y réfléchir, c’était juste une question de temps.

Ou

  • Si tu n’arrives pas à aller dans le sens de ma proposition d’hier, partage avec nous la raison pour laquelle tu as préféré garder le silence… Cette raison, si tu l’analyses et tu l’exposes clairement ci-dessous, sera beaucoup plus porteuse de sens qu’un commentaire optimiste forcé.

C’est à toi !

(pour commenter l’article d’hier, clique ici)

A++

Stéphane

 

0 0 vote
Évaluation de l'article