Plus fort qu’une croyance

Hier, nous avons parlé de Croyances, et plus particulièrement de Croyances Limitantes. Les croyances comme des générateurs de pensées. Le cheminement est donc le suivant :

  1. Tes Croyances génèrent tes Pensées
  2. Tes Pensées génèrent tes Emotions
  3. Tes émotions t’invitent à l’Action
  4. Tes Actions provoquent tes Résultats

Puis, l’interprétation de ces Résultats confirme tes Croyances !

Si tes l’interprétation de tes Résultats n’est pas conforme à tes Croyances, tu as là une opportunité de changer/recadrer quelques Croyances, puisque la finalité n’est pas conforme à ce que tu envisageais.

Essayons de voir ce que cela peut provoquer chez deux amis, Roméo et Mercutio, qui ont joué au LOTO ensemble et qui vont se partager la super cagnotte :

Roméo a pour Croyance profonde qu’il est important d’aider les plus défavorisés, car ils sont sans ressources et sont émotionnellement très affectés. A choisir entre faire un don à une personne qui vit dans la rue ou aider un chef d’entreprise en redressement à remonter la pente, il choisira le premier : celui qui a touché le fond.

Mercutio a également bon cœur. Cependant, même s’il estime que la cause de Roméo est juste, il préfère aider les personnes qui sont sur le point de perdre pied, mais qui sont encore dans la course… Pour lui, ces personnes sont plus à même de remonter en selle avant de se noyer, et peu de personnes pensent à eux. Les banquiers les boudent parce que leur situation est risquée (ils pourraient tout perdre). Et les généreux donateurs de ce monde ne s’intéressent pas à eux (car ils n’ont pas encore tout perdu)… Mercutio préfère porter secours à ceux qui sont rejetés de toute part.

Au moment où l’opportunité d’aider quelqu’un se présentera à nos acolytes, chacun ira vers ses croyances et alimentera ses pensées en fonction de ce qui lui sera exposé. Les émotions qui en découleront les pousseront à agir, soit en aidant la personne qui vient les consulter, soit en lui disant «Voici les coordonnées d’un ami qui aide les gens dans votre situation, allez le voir de ma part».

Comment se fait-il que nos compères parviennent à s’entendre, alors qu’ils alimentent des Croyances, et donc des pensées et des émotions si différentes ? Personne ne tente d’ôter à l’autre sa légitimité d’agir, au contraire, ils se recommandent mutuellement, ce qui ajoute des points à leurs légitimités respectives. Y a-t-il autre chose que leurs Croyances, qui permet ainsi aux deux acteurs de se respecter ?

Si tu as une idée, pourras-tu nommer cette chose ?

A++

Stéphane

0 0 vote
Évaluation de l'article