Les beautés cachées de la vie

Stéphane organise une fête chez lui. Il y invite différents amis, parmi lesquels Pierre, Jean et Jacques.

Stéphane est un fin cuisinier, et tout au long de la soirée, il propose des mets délicieux à tout ce beau monde. Au cours de cette réception, Stéphane annonce à ses amis que son livre de cuisine est sur le point d’être publié. Tout le monde applaudit ! Il propose à ceux qui souhaitent l’acquérir de remplir un bon de commande qui se trouve sur la table dans la chambre voisine. Outre le fait qu’ils recevront ce livre avant sa distribution auprès du grand public, Stéphane leur écrira une petite dédicace sur la première page.

  • Pierre se précipite sur le bon de commande. Il veut être parmi les premiers à gratifier son ami pour cette réussite.
  • Jean hésite… Saura-t-il faire aussi bien que Stéphane en suivant les recettes du livre ? Sinon, n’est-ce pas de l’argent jeté par la fenêtre ?… Il finira par se dire que ça vaut la peine d’essayer ! Et après tout, même s’il ne réussit pas à cuisiner aussi bien que Stéphane, il connaît les valeurs de son ami, et sait très bien que cet argent ne sera pas utilisé à de mauvaises fins.
  • Jacques a assombri son cœur après l’annonce. La soirée avait si bien commencé, et voilà que Stéphane transforme sa maison en place de marché ! D’ailleurs, Jacques n’est pas dupe ! il sait très bien que tout ceci était prémédité et que Stéphane avait prévu dès le départ de le délester de 20€ ! Cette soirée n’a été créée que pour ça… Eh bien non ! Stéphane n’aura pas un sou !

Bien sûr, ce soir-là il y avait d’autres Pierre, d’autres Jean et d’autres Jacques… Ce sont les 3 principaux profils qui ressortent suite à cette annonce.

A la fin de la soirée Stéphane donne à chacun de ses invités une enveloppe sur laquelle il est écrit :

  • Pour te remercier d’avoir répondu à mon invitation !

Dans cette enveloppe, se trouvent 2 attentions particulières :

  • Des photos souvenir qu’un photographe a prises à différents moments de la soirée. Il les a imprimées le soir-même.
  • Un fiche-recette du plat le plus apprécié de la soirée (recettes issues de son livre), avec un bon de commande au verso.

Stéphane recevra 3 courriers électroniques de ses amis. Voici les copies :

Courrier de Pierre

Cher Stéphane,

En ouvrant ton enveloppe, j’ai été envahi d’émotions. Quelle belle idée que ces photos prises sur le vif, il y en a même une qui donne l’impression que je sais danser… J’étais à fond ! Quant à ta recette de falafels, j’ai l’ai immédiatement testée. Je ne savais pas que c’était aussi facile à faire, et même si je ne les ai pas réussies aussi bien que toi, le goût m’a immédiatement rappelé cette merveilleuse soirée amicale et pleine de bonnes nouvelles. Ton enveloppe-cadeau est une véritable «madeleine de Proust». Quelle belle attention ! Chapeau l’artiste !

PS : J’attends ton livre pour tester d’autres recettes. J’espère que ce sera un best-seller, et qu’avec l’argent tu vas pouvoir ouvrir ton restaurant. Je serai tellement fier d’avoir participé à la réalisation de ton rêve !

Courrier de Jean

Bonjour Stéphane,

Sympathiques ces photos… Je trouve dommage qu’on ne voit que Pierre en train de remplir le bon de commande, parce que je l’ai fait moi aussi, mais il est vrai que c’était plutôt en fin de soirée et ton photographe était déjà en train de faire sa sélection… En ce qui concerne ta recette de falafels, je l’ai donnée à Jeannette qui m’a régalé ! Je suis ainsi en ce qui concerne la cuisine, incapable de donner, mais toujours prêt à recevoir. Un jour peut-être, à force de te fréquenter, je mettrai la main à la pâte.

PS : je n’ai toujours pas reçu ton livre dédicacé… A moins que l’avis de passage qui traine sur mon bureau depuis une semaine signifie qu’il m’attend à La Poste.

Courrier de Jacques

Stéphane, je n’ai pas d’argent, inutile d’insister ! Et la prochaine fois que tu m’inviteras à un évènement commercial, préviens-moi juste avant l’annonce pour que je puisse m’éclipser. Ton procédé fait partie des pratiques que je ne supporte pas ! Je me suis senti piégé, mais je suis sorti du piège grâce à mes principes moraux. Lis le livre de Modeste Sanlessou ! Tu y trouveras des règles de Savoir Vivre qui m’ont beaucoup appris et qui ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

PS : j’ai goûté les falafels de chez Picard. Si la taille de leurs boulettes n’était pas si grande, je n’aurais pas fait la différence avec ce que tu nous as servi.

Il y a beaucoup à dire sur ces différents profils et éventuellement un mix de tout ça. Mais je souhaiterais juste mettre l’accent sur un détail important :

Dans l’enveloppe que Stéphane offre en fin de soirée, il y a 2 cadeaux pour raviver de bons souvenirs, et un bon de commande. Pierre et Jean n’ont pas vu le bon de commande, ou du moins, ils n’ont pas porté leur attention sur ce détail, tout simplement parce qu’ils ont déjà acheté le livre. Pour eux, cette enveloppe contenait juste 2 cadeau, et ils ont su en profiter chacun à sa manière.

A l’inverse, Jacques a porté toute son attention sur le bon de commande… La raison est simple : il ne l’avait pas rempli au moment d’y être invité, et à chaque fois qu’il recevra EXACTEMENT LA MEME CHOSE que tout le monde, il ne verra que le bon de commande et pas les cadeaux qui l’accompagnent.

Ainsi, ma vidéo d’hier a été perçue de différentes manières : certains n’ont vu qu’un appel au «Pay What You Want», tandis que d’autres, qui avaient déjà payé ce qu’ils voulaient, ont trouvé d’autres choses à se mettre sous la dent.

Ainsi va LA VIE ! Lorsque tu sais investir en elle, en toi… Que ce soit du Temps, de l’Argent, de la Confiance, de l’Energie ou toute autre forme de Valeur, elle libérera ta perception pour que tu puisses voir ce que d’autres ne voient pas. La beauté cachée de la vie est invisible aux yeux des méfiants. Ces derniers verront uniquement ce qui apparaît au premier degré, qu’ils n’ont pas su franchir pour atteindre le niveau supérieur.

Je te souhaite une vie abondante en trésors,

Stéphane

0 0 vote
Évaluation de l'article