Au commencement, il y avait l’Amour…

Outre ma fonction d’auteur et d’animateur de ce programme, je suis comme toi un auto-coach en progression. A ce titre, j’ai décidé tout au long du mois de décembre de consacrer plusieurs minutes par jour à aiguiser ma perception des Langages de l’Amour.

Ainsi, j’ai remarqué que certaines de mes actions automatiques (que je qualifierais même de réflexes) ont pour origine l’Amour. Ce constat, issu d’une recherche active, me permet de prendre conscience de mes paradigmes, à l’inverse de ces singes qui vivent sous le joug d’un interdit. J’ai des paradigmes amoureux comme tout le monde, mais grâce à un niveau de conscience que je développe (avec une intention accrue ce mois-ci), je peux connaître leur origine. Les Langages de l’Amour constituent d’excellentes pistes pour mener mon enquête.

Par exemple, tous les matins, j’accompagne ma fille au collège. Nous aimons ce petit rituel matinal. Il y a dans cette série d’actions, du temps agréable, des paroles valorisantes et du service rendu. Beaucoup de gens qualifieraient cet acte de DEVOIR parental. Mais ce n’est pas le cas, car elle pourrait y aller toute seule (c’est à 20 minutes à pieds) et lorsque je ne suis pas disponible, elle le fait volontiers.

Il y a 2 jours, son grand frère lui a dit :

– Timéo va venir me chercher en voiture tout à l’heure pour m’emmener au Lycée. Il fait sa conduite accompagnée… Si tu veux en profiter, il peut te déposer au collège.

– Non merci, lui dit Oriane, je ne suis pas prête psychologiquement.

– Mais il conduit très bien !

– Je sais ! C’est juste qu’avec papa, ce n’est pas juste de la conduite…

Voilà ! Je ne suis remplaçable ni par Timéo, ni par Uber… Comme le témoigne Oriane, psychologiquement, il y a quelque chose de différent pendant ce trajet. Peut-être est-ce le défi que je lui propose… A moins que ce soit l’histoire que je lui raconte… Ou alors, la chanson que nous chantons ensemble… Ca dépend du jour et de mon humeur. Bref, Timéo ne fait pas le poids. Pour qu’il me remplace, même occasionnellement, il faudrait une «préparation psychologique» !

Ce petit aparté matinal aurait pu juste me faire sourire, mais comme je suis en mode aiguisage de ma perception, j’ai décodé l’épisode sous l’angle des Langages de l’Amour parce que je suis dans ce programme avec toi. En écoutant mes enfants parler, je suis sorti du mode automatique afin de mieux surveiller ce qui se passait pendant ce trajet. Je suis passé du mode Compétent Inconscient au mode Compétent Conscient. Ça fait beaucoup de bien de se rendre compte que pendant ce trajet, tout est Amour.

Je t’invite à aiguiser cette perception toi aussi. Tu te rendras compte que tu as beaucoup d’automatismes d’Amour. Lorsque tu fais des choses par routine, tu ne ressens plus les émotions de façon aussi intense que lorsque tu as pris la décision d’ancrer ces habitudes. Les émotions viennent (entre autres) lorsque tu fournis un effort et que tu te dis que c’est bien !

Ta vie est truffée de conventions et de rituels qui viennent de tes paradigmes amoureux. Tant que tu sauras en prendre conscience (avec un petit effort de mémoire et d’intelligence) et que tu rattacheras tes actes à l’un des 5 langages, tu te sentiras gratifié.

Tu te rendras également compte, en observant les habitudes de ceux qui t’entourent, que ces petits rituels anodins qui te font habituellement penser que c’est un acquis ou un dû, ont souvent été créés par Amour. Pour bien en prendre conscience, autorise-toi un effort supplémentaire, car rappelle-toi que les autres ne parlent pas forcément le même langage que toi. Lorsque tu évalues les actions des autres, il est important de t’ouvrir aux 5 langages et de les apprécier à hauteur égale.

J’ai vu grâce à la question que j’ai posée lors du webinaire, que les langages des cadeaux et des services rendus étaient dépréciés au profit des paroles valorisantes et du temps agréable. En explorant les habitudes de ton premier cercle familial, amical et professionnel, tâche de te délester de tes jugements. Lorsqu’on t’offre un cadeau, ce n’est pas forcément pour t’acheter et te rendre redevable. Ça peut venir du fond du cœur… Idem lorsqu’on te propose de t’aider ; ce n’est pas forcément pour asseoir un ascendant sur toi, ça peut être de l’estime de très haut niveau.

Voilà pour le défi d’aujourd’hui, et bien-sûr, tu peux te défier quand tu le souhaites à l’avenir. Tes automatismes sont de très bonnes choses parce qu’ils t’évitent l’effort : ça roule tout seul. Mais il est bon de se souvenir de temps en temps du moment où tu les as ancrés. Ça te permettra, soit de changer d’habitudes, soit de les sublimer davantage.

Ce faisant, tu te distingueras du simple primate.

A++

Stéphane

0 0 vote
Évaluation de l'article