Avec méthode

Je dispose d’un support précieux pour animer la suite de ce programme : une vingtaine d’objectifs livrés spontanément, sans méthode pour la plupart.

Je voudrais te raconter une histoire (très connue dans le monde du Développement Personnel) que j’ai utilisée dans une promo récente, mais tu ne l’as peut-être pas lue, car si ton inscription date du début du mois, tu n’as pas reçu cette information précieuse :

En 1979, des chercheurs de la Harvard Business School ont demandé à des étudiants fraîchement diplômés d’un MBA s’ils avaient des objectifs…
 
  • 84% n’avaient pas d’objectifs. Ils attendaient que les opportunités se présentent
  • 13% avaient des objectifs en tête, plus ou moins bien formulés
  • 3% ont fixé des objectifs écrits, en se fiant à une méthode (pas forcément la même pour tous)
 
En 1989, soit 10 ans après l’obtention de ce diplôme, les chercheurs ont interviewé les anciens élèves de cette promotion :
 
  • Les 13% qui avaient un objectif en tête, gagnaient en moyenne le double des 84% qui n’avaient aucun objectif.
  • Les 3% qui ont fixé des objectifs par écrit en adaptant une méthode, gagnaient en moyenne, 10 fois plus que les 97% restants.
Je rappelle (pour ceux qui croient que les grandes études dans les meilleures écoles déterminent l’avenir d’une personne) que 10 ans plus tôt, ils avaient tous obtenu le même diplôme.

Ces prochaines jours, je vais vous livrer une méthode qui vous permettra de mieux rédiger vos objectifs. Une formulation solide et claire assure une bonne réalisation. Il y a même des gens qui pensent que c’est suffisant. Je ne suis pas de cet avis (Après la formulation, il y a l’action), mais j’ai eu des surprises qui relèvent du mystère… Je te raconterai ces cas exceptionnels à titre de récréation, sans chercher à les expliquer, puisque le mystère est inexplicable. Pour l’essentiel du contenu de la semaine, je te demanderai d’attacher de l’importance aux explications (psycho)logiques, même si tu as une propension mystique. Je ne rejette pas cette vision (j’aime la part de mystère qui accompagne toute entreprise), mais je préfère, dans un cadre de coaching, expliquer ce qui est explicable et laisser la magie de la vie accompagner tout ça en couleurs.

Mode opératoire

Je vais choisir quelques objectifs livrés la semaine dernière comme support pour réaliser mes prochains modules. Je vais les commenter, les recadrer, les peaufiner, et en jouer…

Tu sais que j’aime l’humour, en particulier l’Ironie, parce qu’elle est formatrice. Donc il se pourrait que j’en use de temps en temps. C’est pourquoi je veux rappeler que le coaching est une démarche bienveillante.

Quoi que je dise, ce sera pour la bonne cause.

Si je choisis ta formulation pour travailler dessus, je ne voudrais pas que tu te sentes «victime», mais complice. Les maladresses sont une aubaine dans un cadre pédagogique, et vu que tout le monde est en mode découverte, on ne peut appeler ça une erreur, mais plutôt une occasion à saisir pour aider l’ensemble du groupe à mieux formuler ses objectifs.

Toutefois, si tu n’aimes pas être «affiché», si tu penses que tu te sentiras pointé du doigt et si tu as peur que mes interventions te blessent, je te serai reconnaissant de me le faire savoir (en répondant à ce courrier – dès maintenant, une phrase suffira -), afin que je ne choisisse pas ton commentaire. Je ne voudrais pas qu’une belle intention se transforme en source de fâcherie, parce que j’ai osé manier l’ironie autour de ton commentaire. Les commentaires que je prends pour exemple sont utiles. J’y reconnais une forte valeur pédagogique pour l’ENSEMBLE du groupe. Il ne faudrait pas que tu le prennes personnellement. De même si je choisis un autre commentaire que le tien, ce que j’en dirai te concernera aussi.

Si je te parle d’un incident possible, c’est parce que c’est déjà arrivé (dans un contexte différent) avec une personne hypersensible qui a vécu des situation blessantes en milieu scolaire. Le fait que je choisisse son intervention pour la commenter l’a profondément blessée. Les choses se sont arrangées, mais rattraper une erreur de Communication (qu’elle soit mal émise ou mal reçue) est extrêmement chronophage. Il me sera difficile de m’arrêter sur une hypersensibilité ces prochains jours, pour tenter de «me rattraper». Il n’y  rien à rattraper si nous travaillons de connivence.

Je ne suis pas prêt à revoir mon style d’animation, car c’est l’une des raisons pour lesquelles beaucoup de gens choisissent mes programmes. Je n’ai pas inventé les méthodes que je vais te présenter. Ce sont des techniques et des outils érodés depuis des siècles, largement expérimentés, et très bien documentés dans différents milieux professionnels. Ce qui fera de ces prochains jours quelque chose d’unique, c’est ma façon de présenter et de mixer ces techniques autour de ce qui nous a été livré, et aussi (c’est très important) nos interactions basées sur ces sujets concrets. Je m’attends donc à une semaine participative et à une bonne ambiance.

En option

Je souhaiterais animer en bonus, une séance de coaching en vidéo afin de montrer comment se passe une définition d’objectif avec un accompagnateur et un accompagné. Cela pourrait te servir quel que soit ton métier, et dès que tu connaîtras ces méthodes tu pourras accompagner des gens dans al définition de leurs objectifs.

Si j’ai utilisé le verbe «souhaiter», c’est parce que ça ne dépend pas que de moi. Je ne sais donc pas si cette option sera validée. Si tu veux être le deuxième acteur de cette vidéo, voici le minimum requis :

  • Une webcam
  • Un bon débit
  • Une soirée disponible la semaine du 20 janvier
  • Un vrai objectif (pas forcément central, mais qui te tient à cœur)
  • Un joli trac avant de te montrer en public
  • Une véritable envie de t’immerger dans ce processus

La session sera enregistrée et placée sur Youtube pour que les personne qui ont acheté et qui achèteront ce programme puissent la visualiser. Il est également possible que je me serve de certains extraits dans différents cadres promotionnels. Ça fait beaucoup de choses  à accepter. C’est pourquoi j’en formule le souhait. Ce qui est très différent d’un objectif. Mais nous pourrons le transformer 😉

Si ça t’intéresse, j’attends ta candidature.

A++

Stéphane

PS : l’air de rien, ce que tu viens de lire pourrait devenir l’un des modules les plus précieux de ce programme…

0 0 vote
Évaluation de l'article