Etre utile au monde

L’un de mes proverbes préférés est le suivant :

«Tout ce qui est à faire et qui ne se fait pas dans l’Enthousiasme, se fera sous contrainte».

 

En temps normal, cette citation est plutôt de bon ton, parce qu’elle invite à faire les choses avant qu’elles ne deviennent pénibles et «ingérables». Elle suggère l’idée qu il y a toujours un moyen de s’organiser ! Je vais te demander de garder cette vision optimiste à l’esprit pendant cette lecture. Selon ton état d’esprit, tu pourrais le percevoir de différentes façons, or l’avis de l’auteur compte : cet article se veut optimiste !


Hier matin, la professeure de piano ma fille m’a contacté pour me dire qu’elle était en train de s’organiser pour donner des cours de piano par Skype… Ainsi, le confinement ne sera pas synonyme de cessation d’activité artistique, ni pour elle, ni pour ma fille, et beaucoup d’autres enfants.

La conversation m’a beaucoup ému ! Pas par le côté alarmiste de la situation, je ne l’ai pas entendue se plaindre une seule fois ! C’est justement ça qui m’a ému : elle prend acte de la situation, et continue d’avancer en innovant face à l’adversité.

Télétravail…

Je ne peux pas en dire autant du monde des entreprises. Si certains cadres et dirigeants travaillent à distance depuis longtemps et auront peu d’efforts à fournir pour s’adapter, leurs équipes vont devoir s’organiser avec un sentiment de contrainte omniprésent. Il faudra faire preuve de patience durant les premières semaines, et surtout, lâcher prise sur l’idée qu’il est possible d’être aussi productif en travaillant à distance. pas parce que c’est faux, mais parce que la plupart des gens qui n’ont jamais essayé ne sont pas prêts à le croire.

Or ne pas être capable de faire une chose et CROIRE qu’on n’en est pas capable, produit le même résultat…

Dans le secteur de la formation par exemple (mon secteurs d’activité), les sessions sont annulées ou repoussées en fonction de l’actualité. Les calendriers des prestations ne présentiel sont gelés. En revanche, les organismes de formation qui proposent des cours en ligne depuis longtemps, parviennent à convaincre certains clients d’adhérer à la version numérique de la formation, afin de garder le rythme. De plus, les équipes pédagogiques sont sur le qui-vive pour adapter de nombreuses formations (dont l’offre digitale n’existe pas encore) à ce qui sera notre norme ces prochains mois.

Curieusement, les plus opposés à la manœuvre sont les formateurs qui rappellent avec insistance que ce n’est pas pareil qu’en salle, et donc IMPOSSIBLE à animer. Ils aiment revendiquer que c’est bien pour ça qu’ils continuent les formations en présentiel et que si c’était possible à distance, ils l’auraient fait…

C’est une énorme résistance au changement. Evidemment que ce n’est pas pareil qu’en salle. L’innovation consiste à adapter son contenu au techniques d’enseignement à distance. Pas d’allumer sa webcam et de déclarer forfait en constatant que la chaleur humaine habituelle est absente…

«Tout ce qui est à faire et qui ne se fait pas dans l’Enthousiasme, se fera sous contrainte».

 

Si l’épidémie persiste plusieurs mois (et pour le moment tout semble converger vers cette hypothèse) beaucoup de gens se sentiront contraints de s’adapter. Ils risquent donc de mal supporter ce changement, ce qui se manifestera par du stress. Or non seulement le stress réduit l’efficacité (on entrerait dans un cercle vicieux), mais dans un cadre de confinement, les destinataires du stress sont le conjoint/la conjointe et les enfants… Pour faire face, ces nouveaux télétravailleurs devront améliorer leur «Rapport au Télétravail».

Le Rapport à…

En général, améliorer «le Rapport à…» se fait de façon volontaire et enthousiaste, de préférence dans une période de détachement. Par exemple, pour changer son «Rapport à l’Argent», il est recommandé de ne pas être sous pression financière. De même, il est préférable de changer son «Rapport au Temps» dans une période d’accalmie (sans urgences).

Depuis hier, la question est de savoir si on peut conjuguer contrainte et enthousiasme… En d’autres termes, est-il encore possible de se dire «Je vais améliorer et innover tel aspect de ma vie personnelle et professionnelle parce que j’en ai envie, et je sais que ça me sera bénéfique !» tout en étant sous pression…

La réponse est OUI, et je vais te livrer la raison pour laquelle la professeure de piano a réussi son pari, là ou de nombreuses entreprises risquent d’échouer :

Etre UTILE AU MONDE

Lorsqu’elle m’a présenté son projet Skype, à aucun moment, je n’ai entendu une fausse note… J’aurais pu entendre quelque chose du genre :

– Je n’ai pas le choix !
– Par les temps qui courent, c’est marche ou crève !
– Même la pire des solutions vaut mieux que de rester les bras croisés…
– Etc.

De plus, lorsqu’elle m’a dit :

– C’est important qu’Oriane poursuive ses progrès parce qu’elle est vraiment douée !

Je ne me suis pas senti manipulé par une ficelle commerciale. Je l’ai sentie sincère jusqu’au bout des ongles. Elle est sur terre pour enseigner le piano aux enfants, et elle entretient avec la plupart de ses élèves, une relation de qualité. En ce sens, même en période difficile, elle trouve des solutions innovantes pour continuer à être UTILE AU MONDE.

En cette période où le «strict nécessaire» et le «minimum vital» sont mis en avant dans la plupart des discours, je t’invite à te rappeler à quel point tu es UTILE AU MONDE, que tu sois informaticien, plombier ou artiste. Nourris cette pensée en toi afin  de réaffirmer ta Légitimité. Elle te permettra de t’adapter aux circonstances que nous allons vivre ces prochains mois et d’innover avec enthousiasme, même par ces temps contraires…

C’est ce qui te permettra de poursuivre tes projets de vie avec assurance : être UTILE AU MONDE.

J’ai une pensée particulière associée à un énorme sentiment de Gratitude, pour le personnel hospitalier qui déploie toute son énergie pour SAUVER LES PLUS FRAGILES. Ces hommes et ces femmes qui affluent dans l’urgence la plus absolue et dont la vie dépend de décisions et d’actions difficiles. Etre UTILE AU MONDE, c’est faire honneur à ces hommes et ces femmes d’exception qui comptent sur nous pour que la vie continue !

Ne mets pas ta vie entre parenthèses en attendant de bonnes nouvelles, un meilleur moment, ou un signe de la providence… Réactive tes projets, adapte-toi aux circonstances, innove à loisirs, et chacune de tes journées sera remplir d’enthousiasme.

Tu peux le faire pour toi ! Pour te préparer à vivre dans un monde meilleur lorsque la crise sera passée. Et si c’est difficile parce que tu ne te sens pas légitime d’en profiter, alors fais-le pour eux !

Tu as la Légitimité absolue d’être UTILE AU MONDE.

A++

Stéphane SOLOMON

PS : J’invite toutes les personnes qui s’adaptent à la situation complexe que nous traversons ou qui cherchent un moyen de s’adapter, à laisser un commentaire qui donnera des idées à tous ceux qui veulent être UTILES AU MONDE. De même si tu as la moindre hésitation intérieure à passer à l’action en cette période, libère la parole ci-dessous. C’est, pour un bon moment, l’un des meilleurs endroits pour le faire.

0 0 vote
Évaluation de l'article