Je mérite…

As-tu déjà entendu quelqu’un dire :

Nous sommes peu de choses !

 

Je pense que oui. C’est une expression populaire. Selon ton état d’esprit ou l’actualité, tu vas t’accorder avec cette maxime ou t’en désolidariser.

Je te propose de t’en défaire définitivement. Il n’y a rien de plus angoissant que d’y penser. Cette expression milite (et limite) dans deux sens :

  • Nous sommes de grains de poussière par rapport à l’univers, la nature, ou toute autre puissance… En effet, que deviendrions-nous si un astéroïde frappait la terre ou si les glaciers fondaient ? Les images dont nous sommes abreuvés, qui montrent des hommes et des femmes emportées par un tsunami ne sont guère rassurantes.
  • Nous sommes « peu de choses » par rapport à nous-mêmes : notre santé, notre situation professionnelle ou financière, etc. Il suffit d’un rien pour que tout bascule.

Mais as-tu déjà entendu le rescapé d’une catastrophe naturelle s’exprimer ? Ce qu’il raconte est d’une force inouïe. Qu’il gratifie la chance, le hasard ou D.ieu. Il porte un message si puissant, que rien ne peut le contredire. Le jour où il a échappé à la mort, il a compris qu’il avait une mission sur terre ! C’est la même chose en ce qui concerne les personnes qui guérissent d’une maladie grave et qui reviennent parmi les vivants. Lorsqu’ils prennent la parole, tous nos sens et toutes nos émotions sont en éveil.

Je mérite…

Connais-tu Louise L. Hay ? Cette femme d’exception était condamnée par la médecine en 1977. Un cancer de l’utérus à cette époque était mortel à 99,9%. Elle a survécu grâce à une thérapie complémentaire aux soins traditionnels, fondée sur le pardon, la méditation, les affirmations, la visualisation, la pensée positive…

Louise L. Haye, qui a exploré les multiples facette de la légitimité, est allée jusqu’à puiser des ressources dans la Légitimité de vivre ! 

Je te propose de rayer définitivement «nous sommes peu de choses» de ton lexique, et de percevoir ton corps et ton esprit comme une immensité d’une puissance extraordinaire. Tu es un univers, unique, subtil, sublime…

Voici un texte proposé par Louise L. Haye (enregistré par votre humble serviteur). Il est écrit à la première personne, car c’est un message de toi à toi. Oui… Tu as quelque chose à te dire, régulièrement :

Je mérite...

Je mérite.

Je mérite…

Je mérite tout le bien.
Pas un peu, pas un petit bout, mais tout.

Je chasse maintenant toutes les pensées négatives et restrictives.
J’abandonne toutes les limitations de mes parents.
J’aime mes parents, mais je vais plus loin qu’eux.
Je ne suis pas leurs opinions négatives,
ni leurs croyances limitatives.

Je ne suis pas lié par les peurs
ou les préjugés de la société dans laquelle je vis.
Je ne m’identifie plus à quelque limitation que ce soit.
Dans mon esprit, je suis totalement libre.

Je me dirige maintenant
vers un nouvel espace de conscience
où je veux me voir différemment.
Je veux créer de nouvelles pensées sur moi et ma vie.
Ma nouvelle façon de penser se transforme
en de nouvelles expériences.

Je sais maintenant et j’affirme que je suis UN
avec la Puissance de Prospérité dans l’Univers.
Je suis donc maintenant prospère de toutes sortes de façons.
Toutes les possibilités s’ouvrent à moi.

Je mérite de vivre, de bien vivre.
Je mérite l’amour, l’amour en abondance.
Je mérite une bonne santé.
Je mérite de vivre confortablement et de connaître la prospérité.
Je mérite la joie et le bonheur.
Je mérite la liberté, la liberté d’être tout ce que je peux être.
Je mérite plus que tout cela. Je mérite tout le bien.

L’Univers est prêt à manifester mes nouvelles croyances.
J’accepte toute cette vie abondante avec joie,
plaisir et gratitude, car je la mérite.
Je l’accepte ; je sais que c’est vrai.

Louise L. Hays – L’amour sans condition – 1988

0 0 vote
Évaluation de l'article