La Légitimité Interne/Externe

Aujourd’hui, je te propose de laisser une évocation qui met en scène deux types de légitimités :

  • La Légitimité Interne
  • La Légitimité Externe

J’ai parlé de ces deux concepts lors du webinaire, voici un rappel :

La Légitimité Externe est donnée par une autorité sur laquelle tu n’exerces aucune influence. Par exemple le baccalauréat (ou un autre diplôme d’état) est donné par l’Education Nationale. Ce diplôme te donne la Légitimité d’entrer dans certaines écoles supérieures. Lorsqu’on se marie, on prend sa légitime épouse ou son légitime époux devant une autorité (maire, adjoint, prêtre…). L’acte est ensuite inscrit dans un registre qui donne des droits et des devoirs relatifs à cette Légitimité (fiscalité, succession, autorité parentale, etc.).

La Légitimité Interne est auto-attribuée. Par exemple, face à une offre d’emploi qui requiert un niveau Bac+4, tu pourrais te sentir légitime de postuler, même si tu n’as aucun diplôme, mais des connaissances et des compétences qui te paraissent adaptées. De même, je suis en couple avec ma femme depuis bientôt 29 ans et nous avons 4 enfants. Même si nous ne sommes pas mariés, je l’appelle «ma femme». C’est scandaleux !

Tu peux laisser libre-cours à tous types d’évocations qui relatent ces deux légitimités :

  • Un souvenir qui t’a marqué
  • Une anecdote ou une histoire métaphorique que tu apprécies
  • Un extrait biographique d’une personne célèbre qui relate ces deux types de légitimités
  •  

Tu peux les opposer ou les composer, faire un copier-coller d’un texte déjà écrit (en citant la source si possible) ou l’écrire à ta façon. Bref : c’est un exercice complètement libre. La seule consigne est d’évoquer les deux légitimités.

Si tu ne vois rien se préciser pour le moment, tu peux attendre la fin de la journée. Il y aura de la matière venant d’autres participants, qui te rappellera quelque chose.

Bien évidemment, ma fonction de coach et d’animateur de ce programme ne peut en aucun cas te laisser croire que c’est en laissant les autres faire que tu changeras ton monde interne. Je garde donc la même posture que d’habitude : même si ce n’est pas une obligation, si tu peux commenter, commente ! Ce sera d’ailleurs beaucoup plus agréable à écrire et lire, si tu remplaces la contrainte de commenter par l’enthousiasme de partager.

A++

Stéphane

0 0 vote
Évaluation de l'article