Le jeu des associations

Hier, nous nous sommes entraînés à nous placer en « ouverture mnémotechnique ». Le but de ce jeu, qui fait appel à notre concentration et notre imagination, est de créer des connexions VOLONTAIRES, CONSCIENTES, et AUTONOMES puisque chacun peut explorer sa mémoire où et quand il l’a décidé. Ceci afin de puiser ses propres mots à partir d’un mot directeur choisi « au hasard ».

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à une variante de ce jeu. Nous l’appellerons :

Le jeu des associations

Cette fois-ci, tu vas choisir 2 mots directeurs, qui n’ont pas forcément un rapport entre eux, mais que tu parviendras à associer en faisant appel à ton imagination. Pour rendre la partie intéressante, tu peux choisir 5 paires de mots, soit 10 mots au total.

Par exemple :

TELEPHONE – RUBAN
ARMOIRE – MINUTE
MATIN – SOLEIL
CLOCHE – DAME
VERRE – SOURIS

Prends 3 minutes pour associer ces paires de mots (trouve un point commun, une histoire, une image… te permettant d’associer TELEPHONE avec RUBAN, puis ARMOIRE avec MINUTE, …). Tu peux noter, griffonner, dessiner, etc.

Enfin, cache tes supports papier, et retrouve de mémoire ces 5 associations. L’ordre n’est toujours pas important pour le moment.

L’association entre 2 mots peut être directe ou constituée d’étapes, voici quelques exemples :

MATIN – SOLEIL

L’association est assez simple : le soleil se lève le matin. Mais puisque l’émotion permet de mieux impacter la mémoire qu’un simple «ben ouais, fastoche !», je te propose plutôt de fermer les yeux pour voir le soleil se lever au moment du petit déjeuner. En quelques secondes l’association sera faite. D’ailleurs, plus de 7 personnes sur 10 font cette association précise.

VERRE – SOURIS

Le lien n’est pas facile à faire, apriori… Ces deux mots donnent lieu à des associations différentes d’une personne à une autre. En voici quelques unes :

Une souris en verre : un objet de décoration qui pourrait inspirer plus d’un artiste. Encore faut-il aimer les souris…

Un verre avec une souris dessinée dessus : Si tu es fan de Disney, tu dois avoir ce type d’objet chez toi.

Une souris attrapée grâce à un verre : on la repère, on guette sa sortie et on l’emprisonne dans un verre. Une association un peu tirée par les cheveux, mais elle marquera ton esprit. Regarde la souris se débattre contre les parois du verre. Tragique ! Rassure-toi… C’est juste le souvenir d’un épisode de TOM et JERRY.

Un piège à souris constituée d’une bouteille (en verre) contenant un fromage : on couche la bouteille et on en facilite l’accès. La souris, attirée par le fromage rentre dans le piège. On redresse la bouteille et grâce aux parois en verre, elle ne peut plus grimper.

Une souris verte : est-ce sérieux ? Tout à fait. Si tu aimes jouer avec les mots, tu peux te servir des consonances voisines pour t’amuser. A moins d’avoir plusieurs dizaines d’associations à faire dans la même partie, tu te souviendras que tu as transformé VERRE en VERT, puis en VERTE.

Un tapis de souris comme sous-verre : c’est ce qu’on appelle une association tordue, mais pourquoi pas ? De nos jours, une souris n’est pas forcément un animal… Et cet usage du tapis de souris n’est pas si rare dans un bureau.

Bref ! Ces deux mots qui ne paraissaient pas si faciles à associer trouvent finalement de multiples chemins. Fais appel à ta culture, ton expérience personnelle, tes envies, tes loisirs, tes passions, … et tu trouveras forcément une, voire plusieurs associations immédiates.

TELEPHONE – RUBAN

Mon association (sans trop réfléchir) : mon téléphone est cassé et je le répare avec du ruban adhésif.

A toi :

ARMOIRE – MINUTE

Mon association : je dois ranger mon armoire de façon à retrouver n’importe quel document en moins d’une minute.

A toi :

CLOCHE – DAME

Mon association : je visualise la cloche de « Notre Dame de Paris ». La vraie, celle du film, celle du dessin animé, peu importe… Je la vois.

A toi :

Comment ça marche ?

Cette technique de mémorisation a plusieurs qualités :

  • Elle divise l’effort de mémorisation par deux : en effet, tu mémorises 5 associations et non 10 mots.
  • Elle multiplie par 2 tes chances de retrouver les mots : Si tu penses VERRE, tu retrouveras  SOURIS et si tu penses  SOURIS, tu retrouveras VERRE.
  • Elle conceptualise la mémorisation : ce que tu mémorises, c’est l’histoire qui lie tes deux mots. C’est un processus très différent d’une mémorisation de deux mots qui s’enchaînent. On voit à l’IRMf beaucoup plus de zones du cerveau qui s’activent. L’information est mieux fixée, et pour plus longtemps.

Les défauts de cette technique : en cas d’oubli, tu perds 2 mots ! C’est pourquoi il est important de les relire individuellement, avant comme après tes associations. Par ailleurs, tu ne mémorises pas les mots dans l’ordre. Si je te demande «Quel est le 6ème mot ?» Tu auras du mal à le retrouver. La solution à ces deux problèmes sera notre quête de demain.

En attendant, n’hésite pas à t’entrainer. Faits 3 ou 4 parties de ce jeu aujourd’hui, et surprends-toi ! Continue à t’amuser dans la journée en utilisant les techniques que je t’ai proposées hier pour piocher tes mots «au hasard» dans différents supports.

Super challenge !

Je complète ta liste des 6 mots-mystère avec 4 nouveau mots ! Ce qui nous fait 10 mots au total. En t’autorisant à les apprendre par cœur et dans l’ordre, la technique que je te dévoilerai demain va t’épater :

1. DENT
2. NEZ
3. MAIN
4. ROUE
5. LIT
6. CHAT
7. GANT
8. FEU
9. POT
10.TASSE

Répéte-les encore et encore, de façon à pouvoir les réciter le plus vite possible. Ce sont des mots d’une seule syllabe (sauf le dernier), donc très faciles à réciter. Fais cet effort aujourd’hui, et dès demain, tu vivras un grand moment !

A demain++

Stéphane SOLOMON

0 0 vote
Évaluation de l'article