Objectifs, objectifs…

Aujourd’hui j’aimerais que tu nous livres l’un de tes objectifs. Fais-le simplement ; ne t’attache pas aux règles de l’art de la formulation ou de la clarification. (à moins que ces principes soient complètement acquis. Dans ce cas, fais-le naturellement).

Tu as peut-être entendu parler du fait qu’en parlant de tes projets ou de tes objectifs en public, tu provoques une libération d’hormones qui te donne le sentiment que tu as fait l’essentiel. Cette divulgation risquerait donc de créer une procrastination, voire un échec…

C’est un raccourci que je tiens à rectifier : ce danger te guette uniquement si tu en parles à des gens qui ont tendance à donner leur avis, leurs conseils, voire leurs réticences ou leurs critiques. Tu seras alors amené à donner des détails, à te justifier ou défendre ton bébé. Ce remous est effectivement trop délicat à gérer en phase préparatoire.

Tout dépend donc du cadre dans lequel tu t’exprimes, et aussi de la raison pour laquelle tu le fais. Par exemple, tous ces gens qui exposent leurs résolutions pour la nouvelle année sur Facebook, ont tort de le faire, car leurs lecteurs ne sont pas forcément bienveillants ou encourageants.

Pas plus tard qu’hier j’ai vu une personne qui a décrété que 2020 sera l’année où elle retrouvera sa taille de guêpe, et si la plupart des commentaires étaient du type «Go go go ma poule !», d’autres recommandaient la prudence ou demandaient à l’intéressée pourquoi elle veut se faire souffrir, car elle est parfaite comme elle est… Il a donc fallu qu’elle réponde, et c’est là que ça cloche…

Ici, nous sommes dans un environnement bien plus discret. De plus, les personnes qui te liront ont également des objectifs, et ils les partageront dans le même but que toi : trouver des solutions, des techniques, des outils, des méthodes, afin de les mener à terme. Il y a donc une bienveillance particulière ici. L’effet sera positif.

A ce propos, c’est exactement la même chose concernant tes rêves (bons ou mauvais) : assure-toi toujours que les personnes à qui te les racontes ont de bons sentiments à ton égard. Beaucoup de gens aiment interpréter les rêves, et parfois ils n’hésitent pas à accabler les conteurs de rêves, de théories étranges qui ne valent pas mieux que des légendes d’automne ou de vieilles superstitions. Veille donc à t’exprimer dans des zones où ce que tu exprimes libérera de belles énergies.

En ce qui concerne tes objectifs, celle-ci en est une.

___

PS : Il arrive parfois qu’un objectif soit trop intime pour l’exposer en public. Mais dans ce cas, il y a forcément un autre objectif plus facile à partager. Alors partage ce qui est partageable, même si ce n’est pas ton objectif principal. Ce que tu livreras te servira de support pour les modules de la semaine prochaine.

0 0 vote
Évaluation de l'article